Quand les citoyens transforment leur ville – Réinvestir la ville

Ce Grand Angle, traduit depuis le blog Mobility & Trends, fait partie du triptyque dédié aux innovations urbaines initiées par les citoyens. Par différents moyens, les citoyens peuvent améliorer leur ville, même à l’échelle locale.

Fatigués d’attendre que les autorités respectent leurs engagements, de plus en plus de collectifs d’habitants décident de se rassembler pour transformer leur ville. Des actions ultra-locales qui redonnent du pouvoir aux habitants, tout en ayant un impact fort sur la perception de son lieu de vie par la création d’espaces publics plus agréables. Voici quelques initiatives inspirantes pour transformer votre ville.

Customiser son quartier

On ne compte plus les quartiers dont la mauvaise réputation est alimentée par leur manque d’entretien. Un problème que certains habitants ont résolu efficacement avec des solutions aussi astucieuses que peu coûteuses.

A Bangalore (Inde), un collectif de citoyens anonymes nommé The Ugly Indian a entrepris de nettoyer et d’embellir leurs rues. Indépendant de tout parti politique, ce collectif a un objectif clair : rendre la ville plus belle. En peignant des fresques lumineuses sur les murs sales et dégradés de leurs rues, The Ugly Indian a profondément modifié la perception que les habitants avaient de leur quartier, et les incitent de cette manière à être plus attentifs et respectueux de leur lieu de vie.

 Environ 1 500 citoyens ont déjà contribué à transformer 250 colonnes en accordant de l’argent, du temps et un brin d’effort. Comme dit le fameux dicton Hindou : « Kaam chaalu mooh bandh » (Arrête de parler, agis) !

Construire son propre mobilier urbain

Les bancs se font rares dans certaines villes, bien qu’ils soient un élément essentiel à la vie piétonne d’un quartier. Ils ont le pouvoir de sécuriser les rues, de faire d’un lieu de passage un lieu de rencontre, et évidemment de procurer des places assises pour les populations les plus fragiles ayant besoin de repos. Comment créer de nouvelles places assises dans les rues alors que les autorités ont la fâcheuse habitude de les supprimer ?

Wikiblock pourrait être une solution. Ce catalogue de mobilier urbain en ligne vous permet d’imprimer les plans de construction de bancs, chaises, abribus ou de barrières pour divers jardins ou festivals urbains. Les composants peuvent être imprimés et découpés au Makerspace du coin. L’assemblage se fait sans effort ni outils particuliers, pour profiter du mobilier plus rapidement !

Un grand nombre de pièces disponibles sur Wikiblock sont actuellement testées à Saint-Paul dans l’état du Minnesota. La communauté a construit un cinéma en plein-air éphémère grâce au site, favorisant ainsi les rencontres et échanges entre les habitants. 

Redonner les places de stationnement à la communauté

Dans des rues où l’espace est précieux, les places de parking sont autant d’espace perdu pour les piétons et cyclistes. La « Park(ing) Day », journée créée par l’agence de design Rebar et initiée d’abord à San Francisco en 2005, est aujourd’hui un mouvement d’ampleur mondiale.

Depuis 10 ans maintenant, la « Park(ing) Day » est organisée chaque troisième vendredi de septembre dans des centaines de villes à travers le monde. Habitants et associations investissent les places de parking pour les transformer en jardins publics temporaires, lieux de détente, installations artistiques ou espaces créatifs.

Ce phénomène mondial révèle l’énorme potentiel de ces espaces monopolisés par les voitures le reste de l’année, et pose plus largement la question de la place dévolue aux voitures : pourquoi autant d’espaces consacrés à l’automobile dans nos villes, alors que les espaces publics conviviaux pour les piétons restent limités ? Devons-nous reconsidérer l’espace réservé au stationnement pour étendre l’espace public et encourager les habitants à profiter de leur quartier ?

Crédit image illustration : les mobiliers urbains Wikiblock, Pop Up City