Les énergies renouvelables se font une place au soleil dans les logements français

Même à l’orée du printemps, la facture d’énergie fait grincer les dents de nombreux ménages. Positionnées comme une alternative moins polluante et moins coûteuse, les énergies renouvelables gagnent du terrain dans le cœur des Français.
 
La 8ème édition du baromètre « Les Français et les énergies renouvelables », réalisé par OpinionWay pour l’association Qualit’EnR, confirme la confiance et l’attrait des Français pour l’énergie verte. 96% des répondants affirment ainsi faire confiance à au moins une énergie renouvelable, le solaire thermique (90%), le photovoltaïque (82%) et les pompes à chaleur en tête (82%).

L’énergie verte, un investissement prioritaire

Et les Français ne se contentent pas d’avoir une bonne image de ces nouvelles formes d’énergie. 35% d’entre eux possèdent déjà au moins un équipement recourant aux énergies renouvelables, le plus souvent des inserts bois (13%), des poêles à bois (13%), ou des pompes à chaleur (9%). Les écarts de taux d’équipement restent toutefois notables entre les propriétaires et les locataires. Les ménages vivant dans des maisons sont également plus souvent équipées que les personnes résident en appartement (58% contre 8% des propriétaires).

La bonne connaissance des aides financières pour investir dans ces énergies fait augmenter le nombre des Français prêts à sauter le pas. Ils sont de plus en plus nombreux à envisager l’installation d’au moins un de ces dispositifs (27%, en hausse par rapport à 2017).
 
Prêt ou pas, équiper son logement en énergie renouvelable reste pour 68% des Français l’investissement financier le plus pertinent en 2018, devant l’achat d’un véhicule propre ou un placement immobilier (60%).

Un enjeu environnemental et sociétal

Un engouement des Français qui traduit une vision positive des énergies vertes et de leur impact. L’argument écologique arrive en premier (88%), mais elles ont aussi vues comme un véritable vecteur de confort dans le foyer (85%), comme d’un moyen efficace de réaliser des économies (74%).
 
Ces énergies vertes favorisent aussi l’indépendance énergétique et le développement de nouvelles pratiques, plus ancrées dans le local. 57% des personnes seraient ainsi favorables à la revente de l’énergie non consommée sur le réseau, et 21% des personnes seraient même enclines à échanger ou revendre leurs excédents avec d’autres consommateurs locaux. Le don d’énergie est même envisagé par 10% des répondants, pour alimenter les associations comme les personnes en situation de précarité énergétique. La 3ème révolution industrielle rêvée par Jérémy Rifkin n’est peut-être plus si loin...
 
Crédit photo de couverture : Ludovic CC Flickr