Vivons heureux, mélangeons les cultures !

L’union fait la force, c’est du moins ce que tente de démontrer le Conseil de l’Europe depuis 2008 avec son programme « Intercultural Cities », qui envisage la diversité culturelle comme un atout pour les villes. La dernière étude du Migration Policy Group vient conforter cette approche en démontrant l’effet bénéfique des politiques multiculturelles sur la qualité de vie des urbains

Un pour tous...

La diversité culturelle, un atout compétitif ? Les actions entreprises par le Conseil de l’Europe en faveur du multiculturalisme des villes s’appuie sur le principe de la diversité bénéfique (« diversity advantage »). Il s’agit de l’idée selon laquelle la diversité peut devenir un outil pour la ville et ses communautés si elle est appréhendée de manière positive et co-construite avec l’ensemble des acteurs, des politiques aux entreprises en passant par la société civile.
 
L’étude du Migration Policy Group apporte quelques chiffres pour prouver ce principe en croisant les données de l’Index de la Qualité de vie dans les villes européennes et l’Index des Villes Interculturelles.
 
Et les résultats sont sans appel : il existe un véritable lien statistique entre le bien-être urbain et la mise en place de stratégies inclusives et multiculturelles. Les habitants bénéficiant de telles politiques sont ainsi ceux qui envisagent le plus souvent les étrangers comme des apports positifs pour leur ville. Ils se sentent également plus en sécurité et sont moins inquiets vis-à-vis du marché de l’emploi. 

De l’importance des politiques locales

L’étude du Migration Policy Group souligne aussi l’importance des politiques locales pour la satisfaction globale des habitants. Concrètement, plus une ville encourage la culture de l’accueil et du multiculturalisme, plus le niveau de satisfaction lié aux services publics et à l’administration locale est élevé.
 
Cette influence de la politique est le point d’orgue de cette étude : ce n’est pas l’âge, le sexe ou la situation financière d’une personne qui détermine principalement sa vision de l’immigration et de l’étranger, mais la politique interculturelle de la ville où elle réside. La politique locale apparaît ainsi comme le véritable levier d’intégration d’une ville, avant toute politique d’échelle nationale.

Crédit image illustration : Conseil de l'Europe.