La Vilaine s’embellit avec ses premiers jardins flottants

Après le temps de la participation, place à l’action ! L’installation des premiers jardins flottants a débuté fin mai sur la Vilaine, le fleuve qui traverse Rennes, après deux années d’expérimentation et de prototypage. Le projet, porté par une habitante des quais et lauréat du premier budget participatif de la ville en 2016, se traduira par l’installation de près de 600m² de jardins flottants entre le pont Pasteur et la fontaine Maginot.

Une première européenne

Ces jardins flottants constituent un réel défi technique pour la Ville, qui a fait appel à Biomatrix Water pour la fabrication et l’installation de ces plateformes. La société écossaise a dû composer avec le courant pour concevoir les 300 modules réunis en 4 îlots, capables de soutenir le poids des jardiniers qui entretiendront les lieux.

Une prouesse qui fait figure de pionnière : Rennes devient ainsi la première ville européenne à végétaliser ses cours d’eau en recourant à cette technologie. 

Habemus hortum

Lythrum salicaria, Iris pseudacorus, Lysimachia nummularia, scirpus lacustris... Ceci n’est pas un chant de messe, mais bien la liste non exhaustive des plantes sélectionnées pour habiller les futurs jardins. La ville n’a rien laissé au hasard : pour que le jardin ne fasse pas grise mine, elle a retenu des plantes de berges, locales et non invasives, capables de pousser dans un milieu aquatique.

La ville de Rennes inaugurera les nouveaux jardins à la rentrée. Si les îlots semblent encore un peu dénudés à l’installation, les plantes auront donc tout l’été pour embellir la mal nommée Vilaine !