Un laboratoire pour repenser le logement social

Le logement social serait-il un standard immuable ? Le Lab cdc de la Caisse des Dépôts s’attaque à ce préjugé avec son appel à projet « Lab Architecture de la transformation ». Les projets des bailleurs sociaux, qui visent à proposer de nouveaux modèles pour transformer le logement social et intermédiaire, sont déjà déposés. Patience donc jusqu’au 8 mars pour découvrir les candidats pré-sélectionnés.

L’architecture au service de l’innovation sociale

Accompagné de l’Union sociale pour l’habitat, le Lab cdc se lance cette année sur le sujet du logement social, après une première session réussie en 2016 sur le même sujet. Dans un esprit « start-up », la démarche adoptée par l’incubateur de la Caisse des Dépôts permet d’expérimenter et d’accompagner les projets innovants. A compter du 8 mars 2018, cinq projets déposés par des bailleurs sociaux seront incubés pendant 8 mois. L’enjeu : faire émerger des solutions architecturales innovantes pour transformer le logement social.

Une démarche transverse pour des enjeux multiples

Pour faire face à la transition énergétique, environnementale et numérique, les bailleurs sociaux doivent renouveler leurs modèles de construction, de fonctionnement et d’usage. A travers 5 problématiques (énergie, matériaux, biodiversité, utilisation des espaces non-exploités, numérique), l’ensemble des projets vise ainsi à renforcer l’ancrage territorial du logement social, avec un impact positif sur l’écosystème local. 
 
L’exercice rassemble des acteurs variés aux compétences pluridisciplinaires : les principes imaginés par les bailleurs viendront s’enrichir de la pensée d’ingénieurs et d’étudiants en architecture, en design et en paysagisme, ainsi que de maîtres d’œuvre et d’entreprises du BTP. Cette démarche d’innovation ouverte est par ailleurs soutenue par différentes fédérations et entités publiques, dont le Ministère de la Culture, le Ministère de la Cohésion des Territoires et l’ADEME.

Un label et un développement à la clé

La période d’incubation permettra aux lauréats un accompagnement financier (à hauteur de 70 000€ par projet) mais également méthodologique et humain. Le label « Lab cdc » assure également une visibilité aux projets portés, gage d’une rigueur et d’un cadre éprouvé. La précédente session avait notamment permis de développer des projets sur l’usage de nouveaux matériaux biosourcés (projet du bailleur Actis à Grenoble) ou de nouveaux modes de gouvernance en faveur d’habitants acteurs de leur logement (agence Estuaire de la Seine au Havre). Suspense sur les nouvelles solutions qui seront développées dans la session 2018 !

*Crédit image d'illustration : Quartier des Provinces Françaises à Nanterre, Julien Hervieux/Vinci Constructions