Un baromètre pour mieux observer la cohésion des territoires

La France en 2018, c’est un ensemble de 18 régions, 101 départements, et surtout plus de 67 millions d’habitants. A l’échelle nationale, comment développer des stratégies territoriales cohérentes tout en respectant les spécificités propres à chaque territoire ?

En décembre 2017, le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET) a posé les premiers jalons de son « Baromètre au service de la cohésion des territoires », un outil pour mieux définir les priorités et la vision partagée du territoire national.

Le territoire vu par les Français : la nécessité d’un outil de cohésion

En association avec l’Observatoire des Territoires, le CGET a présenté les premiers éléments de son baromètre, à travers ses Portraits de la France – vers un baromètre au service de la cohésion des territoires et son Projet de baromètre de la cohésion des territoires. Véritable outil de diagnostic local, le baromètre s’accompagne d’une quarantaine de cartes et de cinq études pour comprendre les enjeux de la cohésion nationale.

L’étude réalisée par le CREDOC sur la perception des Français sur leur territoire apporte un autre éclairage à la question de la cohésion nationale. Trois Français sur dix auraient ainsi le sentiment de vivre dans un territoire « négligé par les pouvoirs publics » ou « en grande difficulté ». Ces résultats soulignent la nécessité d’un outil afin d’agir de manière plus coordonnée sur l’ensemble du territoire.

Un baromètre pour mesurer, comprendre et piloter

Constitué de 16 indicateurs et leurs fiches détaillées, le baromètre a pour vocation d’accompagner les territoires français dans leur recomposition et leurs stratégies de développement. Emploi, santé, espaces ruraux isolés, ou encore attractivité résidentielle, les fiches sont disponibles dans les premiers documents publiés en décembre, mêmes si certains indicateurs restent à développer, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de politiques publiques.

A terme, ce baromètre serait un outil utile pour mieux percevoir les inégalités territoriales et arbitrer sur les moyens à engager pour les résoudre. La liste des indicateurs, consultables en partie sur la carte interactive de l’Observatoire des territoires, reste pour cela non-exhaustive. Prochaine étape pour le CGET : la présentation d’un rapport sur la cohésion des territoires pour la prochaine conférence nationale des territoires.

*Crédit image couverture : Strasbourg, Tourisme en France