Des vacances au vert… et en ville

Septembre est là, mais les vacances n’ont pas dit leur dernier mot !

Pour rester dans un esprit estival, des weekends sont possibles un peu partout en Europe, dans des villes vertes où les feuilles des arbres n’ont pas eu encore le temps de tomber. L’agence de voyage TravelBird a établi le palmarès de ces villes mondiales en calculant leur taux d’espaces verts. Il ne reste plus qu’à en profiter avant l’automne !
 

Reykjavik, Islande

A quatre heures de Paris se trouve la capitale la plus septentrionale d’un Etat souverain : Reykjavik. Si la ville concentre les deux tiers de la population islandaise, elle ne manque pas d’offrir des espaces naturels, avec une moyenne de 410.84m2 par habitants. Des réserves naturelles constituent 10% de ces espaces.

Brastislava, Slovaquie

Entre les monastères, les manoirs et les bâtiments Art Nouveau, la capitale slovaque est recouverte à 41% d’espaces verts. Bratislava héberge entre autres le plus vieux parc d’Europe centrale, le parc Sad Janka Kral’a (XVIII° siècle).

Prague, République Tchèque

Non contente d’être la « ville aux cent clochers », Prague peut également se targuer d’être la capitale aux 56,74% d’espaces verts. Ses quelques 1 290 000 habitants peuvent chacun compter en moyenne sur 220.54m2 de nature en ville. Le plus remarquable de ces espaces comprend la colline de Petřín et le jardin Kinský.

Paris, France

Avec ses 490 parcs, Paris tient un record puisqu'ils occupent 21% de sa surface. Proportionnellement la capitale offre en moyenne 10m2 d’espaces végétaux à ses habitants. Il est possible toute l’année de visiter certains parcs avec un guide, ou encore d’assister à des conférences organisées par la ville.

Vienne, Autriche

En additionnant ses bois, jardins, prés, parcs et terrains de sports, la capitale viennoise comptabilise 20 200 hectares de verdure, soit près de la moitié de sa superficie… Et sans compter le Danube et autres plans d’eau urbains ! Ces espaces verts prennent principalement la forme de bois, la ville étant délimitée par une forêt et une succession de collines. Exception mondiale, Vienne est même la seule ville de plus d’un million d’habitants à posséder un parc national.

Göteborg, Suède

A l’ouest de la Suède, le village de Göteberg est installé entre la rive de l’estuaire du fleuve Göta älv et l’île Hisingen. Son centre-ville, la partie la plus pittoresque, est par ailleurs fermé à la circulation automobile. Réputée pour ses paysages pittoresques avec vue sur l’archipel, Göteberg offre en moyenne 313.87m2 d’espaces verts par habitants, dans une ville végétalisée sur 37.82% de sa surface.

Madrid, Espagne

Grande championne européenne de la ville verte, Madrid est composée à 44.85% d’espaces verts, pour environ 85.79 m2 de végétation par habitant. Du parc du Retiro à celui du Templo Debod, la capitale espagnole est un véritable poumon vert.

Luxembourg, Luxembourg

Surnommée le « cœur vert de l’Europe », Luxembourg est recouverte de végétation sur 38.01% de sa surface, offrant aux habitants de la capitale luxembourgeoise 34.46 m2 par habitant. Engagés dans des démarches durables et responsables, la ville a fait baisser de 30% la consommation en eau de ses habitants, ainsi que le volume de leurs déchets, passé de 836kg à 570kg par personne en dix ans.

[BONUS] Auckland, Nouvelle Zélande

Pour terminer ce tour d’horizon des villes vertes, nous faisons une excursion hors d’Europe en partant chez une championne néozélandaise. Entre la mer et les montagnes, la ville d’Auckland ne comptabilise pas moins de 357 m2 d'espaces verts par habitant, dont 288.89m2 de forêts.

 
Le classement et ses détails sont à retrouver ici.