Vers une mobilité littéraire

Auparavant considérée comme le passe-temps ultime durant nos trajets, la lecture a aujourd’hui été détrônée par le smartphone. Des initiatives innovantes veulent remédier à cela, en apportant la littérature directement à l’écran ou via des distributeurs automatiques…

Nous vous parlions de la multiplication des distributeurs dans les services urbains ici, c’est à présent un nouveau genre de machine qui devrait arriver en gare pour combler la soif littéraire des voyageurs.

La startup Yoteq propose des bornes d’achat de livres neufs et d’occasion disponibles 24h/24 et 7j/7 afin d’inciter les usagers à la lecture. Ces derniers peuvent choisir parmi une sélection de 300 ouvrages classés par genre, avec la possibilité de retourner le livre après lecture, pendant une période de 2 mois, pour obtenir un avoir de 50% sur le prochain ouvrage.

Fondée par Franck Dalboussière, la startup est lauréate du challenge Gare Partagée de la SNCF, qui devrait débuter l’implantation de ces nouveaux distributeurs dans trois gares du réseau francilien, celles de Magenta, de la Bibliothèque François Mitterrand et d’Haussmann Saint-Lazare, dès avril 2019.

Si Yoteq facilite l’accès à la lecture à travers ses distributeurs, une approche radicalement différente propose de rendre la littérature accessible directement depuis nos smartphones.

La métropole de Lille a ainsi débuté l’expérimentation d’une bibliothèque virtuelle en 2014 pour les usagers du réseau Transpole. Baptisé Bibliomobi, le service reposait sur des QR Codes disséminés sur les arrêts de bus pour accéder à l’offre littéraire, désormais directement disponible sur l’application MELcome.

Aujourd’hui, cette bibliothèque virtuelle a largement revisité son catalogue, avec un renouvellement toutes les deux semaines des œuvres disponibles. Parmi elles, des œuvres classiques relevant du domaine public, mais aussi des textes d’auteurs régionaux spécialement écrits pour l’application. Cette application, qui ne se limite pas aux frontières de la métropole , permet d’enregistrer des œuvres en mode hors-ligne pour ne pas souffrir des éventuelles coupures de réseau.

 

Que ce soit par distributeur ou directement via l’écran de nos téléphones, de nouvelles manières d’accéder à la littérature voient le jour. Une aubaine pour les amateurs et les non-initiés à la lecture, tous à la recherche d’une escapade intellectuelle lors de leurs déplacements.