Une signalétique connectée à nos usages pour une ville plus sûre

Alors que le smartphone s’ancre tous les jours un peu plus dans nos usages quotidiens, son omniprésence s’accompagne d’un nouveau genre de citadins : les smombies, des piétons rivés sur leur téléphone, ne prêtant plus attention à l’environnement qui les entoure. Un phénomène d’ampleur, puisque 6 Français sur 10 reconnaissent regarder leur téléphone quand ils marchent dans la rue, et surtout dangereux puisque l’utilisation du portable réduit le champ de vision des utilisateurs de 95%.

Pour prévenir ces smombies des dangers qu’ils encourent sur les voies, la RATP a développé AMY. Une solution co-développée par CopSonic, qui vise à prévenir de l’arrivée d’un bus, train ou tramway si l’on se trouve sur son passage via une alerte visuelle et sonore sur son smartphone. Pour ce faire, un boitier est installé dans le véhicule (comme sur le tramway 7 où le dispositif a déjà été testé), pour émettre un ultrason lorsque le klaxon est enclenché et provoquer une alerte sur le smartphone.

Mais le phénomène des smombies est d’autant plus problématique lorsqu’il se produit dans nos rues, au milieu de la circulation. En Australie, par exemple, 3 500 accidents graves impliquant des piétons sont recensés par an, et 1 Australien sur 3 avoue avoir un usage à risque de son mobile en traversant la chaussée. Plutôt que de modifier les comportements par la législation ou des mesures punitives (comme dans la ville d’Honolulu à Hawaï où les usagers qui traversent sans regarder son sanctionnés d’une amende), le studio Büro North a conçu une signalétique connectée au niveau du passage piéton, visible lorsque l’usager est sur son écran. Ce passage piéton connecté aux feux de signalisation indique les passages au vert sans même que l’usager ait à lever la tête.

C’est en Corée du Sud que le phénomène des smombies a pris le plus d’ampleur. 94% des adultes y possèdent un smartphone, le taux le plus élevé au monde. Pour assurer la sécurité des piétons fixés à leur portable, une expérimentation alliant signalétique connectée et alerte à l’écran a vu le jour dans les rues d’Ilsan. Ce dispositif, développé par un chercheur du KITC (l’institut coréen du génie civil et de la technique du bâtiment), intègre des radars et des caméras thermiques capables de détecter les piétons et les véhicules en approche. Associé à des lumières au sol, il projette un message de mise en garde au début du passage piéton tout en envoyant une alerte sur le mobile du piéton, via une application dédiée, lorsqu’une voiture est à proximité.

Si ce genre d’initiative présente toutefois le risque de soustraire des citadins une forme de responsabilité et de vigilance vis-à-vis de leur environnement, d’autres expériences similaires ont lieu à Tel Aviv, à Bodegraven aux Pays-Bas ou encore à Singapour. Parallèlement au déploiement de ces dispositifs, de nombreuses campagnes de prévention contre les dangers du téléphone portable dans l’espace public ont vu le jour. De quoi éviter des mesures plus radicales comme en Chine, où des voies piétonnes sont dédiées aux utilisateurs de smartphone.