Trois technologies pour rendre l’eau potable

Avoir un accès immédiat à l’eau potable est un enjeu majeur de santé publique. En 2010, l’Assemblée Générale des Nations Unies a d’ailleurs reconnu le Droit à l’eau comme faisant partie des Droits de l’Homme. Selon l’OMS, la moitié de la population mondiale vivra en situation de stress hydrique en 2025. L’accès à l’eau devient une urgence et plusieurs innovations ont vu le jour, tentant d’apporter des solutions durables pour fournir de l’eau potable aux populations les plus concernées.

Life Straw

L’entreprise Vestergaard a conçu cette paille de 25 centimètres équipée d’un filtre qui permet de boire de l’eau boueuse ou croupie sans risque pour la santé. Elle filtre les micro-organismes, permettant d’éliminer 100% des bactéries et 99% des virus.

SlingShot

Cette machine qui consomme autant d’énergie qu’un grille-pain, permet de filtrer jusqu’à 1000 litres d’eau par jour (c’est-à-dire assez pour couvrir les besoins domestiques de 100 personnes) et peut générer de l’électricité pour alimenter des lampadaires (basse énergie) d’un petit village. La machine fonctionne par un processus de méthanisation en utilisant des excréments de vache. 

The Tea Bag Solution

L’institut sur l’Eau de l’Université Sud-Africaine de Stellenbosch a mis au point un petit filtre qui permet de filtrer l’eau pour la rendre potable. De la taille d’un sachet de thé, il est facile à distribuer et à utiliser. Le filtre contient du charbon actif qui agit sur l’eau dans laquelle il est infusé. L’avantage de ce dispositif est son faible coût : seulement quelques centimes de Rand Sud-Africains (soit moins d’un centime d’euro).