Les villes à l’assaut des déchets

En 2015, les collectivités ont collecté l’équivalent de 568kg de déchets par habitant, dont 78% sont produits exclusivement par les ménages. Une valeur élevée mais qui ne doit pas masquer des résultats encourageants, puisque notre production est en baisse depuis 2007 et que 65% de ces déchets sont aujourd’hui recyclés ou utilisés pour du remblayage, soit une hausse de 13% en 10 ans. Pour aller plus loin, certaines villes ont décidé de passer la vitesse supérieure…

Roubaix est considérée comme la ville pionnière du « zéro déchet ». Dès 2014, elle a lancé sa stratégie zéro déchet pour répondre à une question de salubrité publique. Une initiative qui permettait d’aborder différemment les problèmes de dépôts sauvages et de propreté de la voirie dont la ville souffrait à l’époque. La ville n’étant pas chargée de la gestion de ses déchets (attribuée à la métropole lilloise), Roubaix a imaginé une démarche citoyenne pour alléger ses poubelles. 306 kg de déchets domestiques étaient produits par an et par habitant, parmi lesquels 234 kg qui n’étaient pas recyclés. En 2015, elle lance le « défi famille », en invitant les foyers roubaisiens à réduire de 50% le volume de leurs ordures ménagères en l’espace d’un an.

Pour ce faire, la mairie propose des ateliers pour apprendre à composter ses déchets, confectionner ses propres produits d’entretien, ou encore conserver ses aliments. Une démarche écologique, qui permet aussi aux familles de mieux consommer en faisant des économies (mille euros par foyer et par an en moyenne).

La stratégie zéro déchet de la ville regroupe aussi des écoles qui mettent en place des mesures vertueuses dans leur cantine et dans la gestion du matériel, ainsi que les entreprises engagées dans l’économie circulaire. Aujourd’hui, 500 familles, 60 entreprises et environ 50 écoles font partie du défi zéro déchet, accompagnées d’une cinquantaine de commerces labellisés par la ville en acceptant les contenants apportés par leurs clients.  

Plus récemment, une initiative du même genre a vu le jour à Arles. Lancé le 12 juin 2019, le Challenge zéro bouteille plastique piloté par l’éco-designer Stéphanie Dick et l’association Zéro Déchet Pays d’Arles compte donner un meilleur accès à l’eau aux Arlésiens, en se débarrassant du plastique. Pour faciliter le remplissage de contenants réutilisables, la ville a invité les commerces proposant des bouteilles d’eau en plastique à s’équiper d’une fontaine reliée au réseau d’eau de la ville, tout en mettant en place un système de gobelet consigné à rendre dans n’importe quel commerce participant au challenge. En parallèle, la ville fait la promotion de la gourde pour changer les habitudes des habitants, une action nécessaire sachant que 1000 bouteilles en plastique sont achetées en France chaque minute.

Ces exemples montrent bien que la problématique des déchets est prise à bras-le-corps par certaines collectivités, en dépassant leur prise en charge classique et en modifiant les habitudes des citoyens pour inciter à des comportements plus vertueux.