Les pépites de VivaTech 2019 #mobilité

Du jeudi 16 au samedi 18 mai avait lieu le salon VivaTech, le rendez-vous incontournable de l’innovation qui a attiré plus de 124 000 personnes porte de Versailles. Parmi les 2 000 exposants, plusieurs startups ont retenu notre attention pour imaginer la mobilité de demain.

Aurizone

Nous vous parlions des plans tactiles pour malvoyants de Virtuoz dans un article précédent, pour Aurizone la solution pourrait venir directement de nos smartphones. La start-up parisienne propose un GPS d’intérieur pour guider les malvoyants au sein d’un bâtiment, grâce à une application gratuite disponible sur Android et iOS. En se basant sur des balises Bluetooth Low Energy disséminées à l’intérieur d’un immeuble, celui-ci est cartographié et permet aux utilisateurs de se repérer au mètre près en suivant des indications sonores. Une solution idéale pour les environnements complexes comme les musées, les gares ou les sièges d'entreprise et qui équipe d’ores et déjà le nouveau Palais de Justice de Paris inauguré en avril.

Evo Pods

La startup montpelliéraine transforme les vélos traditionnels en voiturettes électriques, grâce à des capsules mises à disposition des usagers dans des stations réparties à travers la ville. Il suffit de greffer sa bicyclette aux pods pour en faire un véhicule protégé des intempéries, et pouvant accueillir un passager supplémentaire ou stocker ses emplettes. Le service est accompagné d’une appli pour trouver la station la plus proche, l’itinéraire le plus adapté mais aussi des e-points collectés en réalisant des défis et échangeables contre des cadeaux.

Transition-One 

Toujours pour rendre nos véhicules traditionnels plus propres, Transition-One convertit les voitures citadines thermiques en véhicules électriques et connectés. Le Plan Climat qui prévoit l’arrêt de la vente de voitures thermiques pour 2040 rend d’autant plus pertinent ce projet qui compte rendre la mobilité décarbonée plus accessible. Si le projet n’est toujours pas au stade industriel, à terme, l’objectif est d’effectuer la conversion thermique-électrique en 4 heures et pour 5000€.

Open capacity

La visibilité sur le taux d’occupation des transports en commun fait partie des grands axes à prendre en compte pour améliorer l’expérience des usagers. Open Capacity agrège des données issues des caméras de surveillance, du ticketing, mais aussi provenant des capteurs de poids et des capteurs de porte, pour informer sur l’occupation des rames de train en temps réel.  Ces différentes sources de données associées à des sources externes comme la météo ou la présence d’évènements à proximité, donnent la possibilité de prédire les flux de passagers. 3 opérateurs ferroviaires ont déjà commencé à intégrer Open Capacity à leur système d’information : C2C, Overground et Deutsche Bahn.

Prédictives et inclusives, les startups que nous venons de citer pourraient tout aussi bien transformer nos véhicules et moyens de transport traditionnels pour faire de la mobilité de demain une mobilité plus verte et multimodale.